Jacky Perché pour 2020 !

Mis à jour : 28 mars 2020

Jacky PERCHE pour 2020 ! Le nouvel an marseillais complètement déluré !


De taille moyenne, de classe sociale moyenne, et en léger surpoids, le Jacky est une espèce assez rependue en France. Un peu bougon, le Jacky peut être perçu comme un râleur, un bon vieux révolutionnaire-canapé des temps modernes qui sans actions concrètes, semble avoir la critique facile. Il crie beaucoup Jacky, parfois de joie, lorsque son équipe de football favorite remporte un match, parfois de colère quand son ami Jean-Mi fini la bouteille de pinard… Une personnalité forte, parfois dérangeante à laquelle l’équipe du Chapiteau s’est intéressé.

OH JACKY, MAIS CKY ES TU … ?


Et si être Jacky, c’était plus que ça ? Bon vivant et en avance sur son temps, on a voulu vous en dire plus.


Comment reconnait-on un JACKY ?


1- La coupe de cheveux !

Longue, blonde, raide, afro ou rousse… La coupe de cheveux est très diverse chez les humains. D’ailleurs, aucune autre espèce n’est aussi variée que la note en termes de crinière ! Elles font le charme des femmes et des hommes, mais nous au Chapiteau y’en a quand même une qu’on préfère : la nuque longue.


Quésaco ?

La nuque longue est « le nom scientifique » de la coupe mulet. On t’explique : court devant, oreilles dégagées et longueur que tu souhaites derrière. Les américains ont même une expression pour ça : « Business Up Front and a Party in the Back » qu’on pourrait traduire par :

« Au bureau devant, en after derrière ! ». Certain la considère comme LA coupe de cheveux la plus moche jamais portée, et comme ça nous fascine un peu, on a cherché d’où elle vient !


La coupe mulet… l’historique !

Mais qui a eu l’idée de dégager son visage sans toucher au reste ? Alors, certains diront que les précurseurs de cette coupe ne seraient autre que … Les hommes préhistoriques.


Oui… d’accord, étonnant mais pas vraiment invraisemblable. On peut lui accorder ça, à la coupe mulet ! Elle est pratique. Pas de cheveux devant les yeux, le visage n’est pas dérangé et des mèches nous protègent du froid pendant l’hiver et du soleil durant l’été! Alors ok, ce n’est peut-être pas au gout de tout le monde, mais au moins tu ne t’embêtes pas à te coiffer le matin.





La coupe mulet des temps moderne :

A notre époque c’est dans les années 70/80 que le mulet s’installe pour de bon. Rod Stewart est la première personnalité à l’adopter en 1971, suivi par Paul McCartney, puis par David Bowie, chanteur et icône de mode. Pendant cette décennie, le mulet traverse la Manche et c’est au tour des stars françaises de s’en emparer : Johnny Hallyday, Francis Cabrel, Pierre Billon… Peu à peu, la coupe connait un franc succès, notamment chez les footballeurs. Très vite, la classe ouvrière se l’approprie et les gradins des stades de foot sont full mulet !

Enfin, la nuque longue fera un retour fracassant dans les années 2010. Non non, on ne se trompe pas ! La coupe mulet a bien eu le vent en poupe il y a une dizaine d’année avec … LA TECKTONIK !!! Personne n’a oublié ça tout de même ?


Ceci est la coupe mulet la plus moderne :












Encore aujourd’hui, la coupe revient chez les plus excentriques d’entre nous avec des personnalités telles que la chanteuse des Die Antwood, Yolandie Visseur, ou la team de Salut C’est Cool.





Pour finir, la coupe mulet a même eu ses propres festivals : à Kuri Kuri en Australie en février 2018, puis en mai 2019 en Belgique. Mais le Jacky ne s’exprime pas uniquement grâce à ses cheveux. Sa personnalité se manifeste aussi à travers d’autres aspects physiques.


2- La tenue du Jacky

Vous l’aurez compris, le Jacky a un sens du gout… hors du commun. Et c’est peut-être ça qu’on apprécie chez lui. Ce que le Jacky aime par-dessus tout ce sont : les choses pratiques. Non, Jacky n’aime pas les futilités ! Et surtout pas dans sa façon de se présenter au monde, parce que Jacky il n’en a rien à faire des accessoires, c’est un mec qui aime les choses simples. Nous avons donc sélectionné quelques habits dont le Jacky aime se vêtir :


-Le célèbre claquette-chaussette. Ne niez pas, tout le monde l’a déjà fait un lendemain de soirée, un dimanche d’hiver pluvieux, une journée que l’on passe en pyjama ou lors du grand ménage de printemps. En revanche, le Jacky lui, n’a aucun mal à les porter aux yeux de tous. Il assume tout ! Douillet et chaud, la combinaison claquette-chaussette un confort 100% assuré !